Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

vendredi 11 août 2017

[Expresso] 75% d'arrêt de la cigarette avec la vape selon une thèse de l'Université de Louvain

Au terme de trois mois de suivi, 75% des personnes ayant opté pour le vapotage avaient réussi à ne plus fumer. La presse belge, avec quelques petits contresens en français et plus précisément en flamand, relate les résultats de la soutenance de thèse de Brent Boermans en faculté de psychologie comportementale à l'Université de Louvain.  Il a observé le sevrage et son évolution sur quatre mois de 53 fumeurs désirant arrêter avec différents moyens d'aide et soutenus par un tabacologue. Si sur un mois, les drogues pharmaceutiques (comme le Champix) sont les plus efficaces avec 100% de réussite, leur taux de rechute est de plus de la moitié après 3 mois. Contrairement au vapotage qui s'avère au final l'aide la plus efficace multipliant les chances d'arrêt du tabac par 1,69 fois par rapport à l'ensemble des autres options, et fait plus que doubler les chances par rapport aux substituts nicotiniques. 

La vape plus efficace dans la durée

On attendra la publication de la thèse elle-même pour avoir les détails, mais il est remarquable que les échecs avec la vape arrivent dans les toutes premières semaines, tandis que les autres moyens d'arrêts échouent à maintenir le taux de réussite de sevrage sur la durée. Ceci pourrait souligner l'importance des premiers conseils aux fumeurs essayant le vapotage. Cela confirmerait aussi le bien fondé du peu de confiance qu'une large partie des fumeurs accordent aux aides pharmaceutiques à long terme. Même si l'échantillon est réduit, il est à noter que ses résultats d'arrêts tabagiques à l'aide du vapotage sont cohérents avec ceux rapportés par le Dr Jean-Paul Humair de l'Hôpital Universitaire de Genève (HUG) dont nous avions fait état (ce qui est un quasi scoop tant les médias suisses boycottent les informations positives sur le vapotage!).

Sevrage tabagique maintenu après trois mois / un mois (n=53), thèse de Brent Boersman (Université de Louvain):

  •  50,9% de tous les participants restaient sevrés / après un mois ils étaient 75% 
  • Avec vapotage: 75% /déjà 75% après un mois
  • Avec vape + substituts nicotiniques combinés: 66% / déjà 66% après un mois
  • Drogue pharmaceutique: 42,8% /alors qu'ils étaient 100% après un mois
  • Substituts nicotiniques seuls: 30% au final / contre 70% après un mois


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire